Participant : Grégoire, Nathan, François, Daniel, Dominique, Dadou et Jean Claude et moi (Aurélie).

Super sortie plutôt printanière le samedi, vu que la marche d’approche c’est fait sur la verdure. Arrivé au Scialet neuf, vers 11h, Dominique et Dadou, sont partis en amont pour équiper la grotte. En attendant, petit rappel pour moi sur un arbre de la technique monté descente. Apprentissage également de ce qu’est un topo, une demi-clef et une clef.

Il faut emprunter l’ouverture de gauche au fond de la doline qui débutera par un P20 et qui mène au sommet d’une pente de glace, ou nous avons pu admirer un magnifique nappage de glace. Une petite escalade permet de trouver un puits parallèle de 30 mètres qui arrive en plafond de la salle englacée. La descente est fractionnée en deux. La salle est magnifique avec des stalactites de glace qui renferme de l’eau qui ne gèle pas, car trop chargée en calcaire. Des cristaux de glaces se sont assemblés pour former un oursin de glace flottant dans un vase de glace.

Le réseau Cathy s’ouvre en paroi sud à moins 56 mètres, c’est un méandre long de 6 mètre qui s’obstrue de glace en hiver. Daniel s’est donc armé d’un marteau et d’un burin pour poursuivre la descente. Courageusement, en attendant, nous autres avons fait un point chaud. En ce qui me concerne, Dom à estimé qu’il était temps que je remonte, elle m’a assisté dans ma remontée. Suivis de près par, Grégoire et Nathan.

François et Daniel se sont engagé dans le méandre qui débouchait sur un P10 et un R2, puis nous ont rejoins. Sortis de nuit, nous avons rejoins la voiture pour un bon apéro et une soirée diapo. Enfin, pour eux car pour moi c’était une soirée ronflette.

Dimanche 18

Vraie sortie hivernale avec marche d’approche dans 15 cm de neige, direction le gour fumant.

Apprentissage pour Grégoire et Nathan qui ont équipé la grotte sous l’œil vigilant de Dom.

Succession de petit puits, l’ambiance est plus technique que la veille, mais très sympathique. Nous arrivons dans une petite grotte, ou nous croisons une deuxième équipe. La route est encore longue, car trois heures de route pour rentrer à la maison, et pour moi la fatigue se fait sentir. Je reprends donc la direction de la sortie accompagné par Daniel. J’ai appris à me servir du pantin. Petite glissade sur la neige à la sortie qui ma valu une petite chute sans gravité. Une fois dehors, on constate que la neige n’a pas cessée de tomber. Une fois tout le monde, ressortie on entreprend une marche d’une trentaine de minute dans vingt centimètre de neige.

Voici les photos, elles sont de Jean-Claude Boutin

{gallery}Albums2012/2012-03-17-stagecomen{/gallery}