Participants : Bertrand et moi (Adrien).

Arrivés sur place vers 19h, la brume tombe. C'est beau. Fait un peu frisquet, alors on se dépêche d'entrer. L'orifice assez étroit donne sur un petit ressaut à équiper (de 6 m environ). Ici commence la balade dans de belles concrétions. Beaucoup, il y en a encore beaucoup. C'est normal, la cavité est une première récente. Faut préciser qu'au vue de la beauté des cristallisations, de leur nombre, il est fortement recommandé de ne venir qu'en petit groupe, 4 personnes max, de ne prendre que de l'électrique et de bien suivre le balisage qui est au demeurant bien fait et super discret!

Bref, on fait le tour, puis on s'enfonce un peu plus pour trouver la jonction avec la Barbette. Quelques étroitures agrémentent de ci delà la progression. Un dernier petit passage et nous voici dans la Barbette. Changement de décor. Le massacre des dernières décennies tranche radicalement sur la profusion de stalactites entrevue plutôt. Les nerfs... On continut, salle après salle, passage bas après passage bas, pour se retrouver devant le fameux laminoir. Ben, il nous a fait de l'effet. Mérite bien sa réputation!  40m de ramping, à moitié dans la flotte sur les 15 derniers mètres (il pleuvait depuis 1 jours). A noter la sortie assez stretch. Bertrand s'en souviendra, moi aussi d'ailleurs. On s'est demandé si tout le monde pouvait y passer. C'est quand même pas mal étroit. Nous arrivons ensuite devant le p30 que nous contournons pour regagner la sortie. On est complétement trempé. On ne s'attarde pas trop car il faut récupérer la corde à l'entrée d'Estevan et ça caille. On fonce déséquiper et on retourne à la bagnole. Ouf, c'est fait.

Bonne sortie en petit comité, dans de petits endroits...

Tpst : 1h45

 

{gallery slider=boxplus.carousel}2011-02-15-estevan-barbette{/gallery}