Participants : Olivier, Aurore, Clémence, Adrien, Simon, Chloé, Thibault, Jean-François, Bastien, Gérard, Eyra (le chien).

OBJECTIF 

Cavités visitées : Aven de la Barelle et L’aven des avens

Vendredi 30 octobre 2009

Montée en soirée sur le causse et installation au gîte de l’Hom

Samedi 31 octobre 2009

Aven de la Barelle : (de 11h à 17h). Doline d’entrée, R4, P12, méandre, P14, salle, petite galerie, P32. Courant d’air aspirant sensible haut P14. Beau temps, température. approximative : 15°. Cavité sèche, léger ruissellement P32. Le soir repas Caussenard au gîte

Dimanche 1 novembre 2009

Aven des avens : (de 11h à 16h). P10, salle, p6, P17. Très léger courant d’air soufflant à l’entrée. Temps couvert, température approximative 12°. Cavité sèche, aucun écoulement. Retour sur Avignon en fin d’après midi

SUBJECTIF

Où comment faire des trous à dix, avec des niveaux hétérogènes et une débutante. C’est très simple : entraide à tous les niveaux et faire passer Adrien devant. Pour le reste : vigilance et complicité. Choisir des trous au hasard et avoir la chance qu’ils soient beaux. Avoir des lampes à carbure qui fonctionnent (ne pas oublier de faire le plein d’eau comme certains), permet de faire une superbe tortue pour Aurore qui claquait des dents à la Barelle en bas du P14. Avoir de quoi se nourrir : quatre kits bouffe pour un kit d’équipement. Perdre son temps : admirer la doline de la Barelle, discuter avec les trois derniers habitants du hameau des Avens, « s’esbaudir » devant leurs vingt-quatre chats. Avoir un « expérimenté » en haut des puits et un en bas, entre les deux

un débutant ou débutante. Avoir confiance. Certains moins que d’autres. Avoir des portables et du réseau pour ne pas perdre une voiture ou deux en cours de route (personne ne connait le chemin et certains roulent doucement) Jouer avec Eyra chiot de son état. Passer une soirée conviviale devant un ragout de brebis (Y’en a qui aiment pas). Photographier les trous, les brebis, les lauzes, les crapauds, les chardons, les collines, les gens, le causse, les feuilles et le temps qui passe. Se remplir la tête d’émotions, la vire aérienne du P32 et son gaz, l’épaisseur des mousses à l’Aven des avens. Avoir de l’humour, et des boules Quiès, Gérard ronfle, un autre suspect n’a pas été détecté. Dormir la nuit pendant que les jeunes font la fête. Parler gentiment à Eyra, avant qu’elle vous morde. Avoir du beau temps et aimer les promenades sous la lune entre des dolomies grosses comme des maisons, à la recherche du réseau perdu, si ce n’est du temps. Avoir des couples et des célibataires provisoires pas jaloux. Savoir qu’une broche mal placée est une broche mal placée. Un fractio sans prise de pied est un fractio chiant. A l’aven des avens il y avait comme une odeur que personne n’a pu identifier. Notre départ a été salué par une petite pluie fine, mais on s’en foutait, le causse aussi. Merci à Clémence, Aurore et Chloé, pour avoir supporté une bande de machos. Merci à tous ceux qui pensent que les autres c’est important. Merci à Thibault, Bastien, Simon, Olivier, Jean-François, Adrien pour leurs sourires.

 

Et merci au "patriarche" du groupe (Gérard) pour tout ces petit conseils donnés aux filles et les cours de géologie…