9 clubs du département était représentés avec 19 participants (stagiaires et cadres).

ASM: Eric, Bertrand.

Samedi le thermomètre affichait des températures négatives malgré un soleil franc. La décision fut prise de commencer par les notions d'équipement théorique en salle. Après le casse croûte direction l'Emine pour équiper plusieurs voies qui permettront de s'entraîner aux conversions, passage de nœuds, et le si "délicat" décrochement d'équipier. Nous affronterons le froid jusqu'à la tombée de la nuit.

TPST: 3 h 30

Pour le deuxième jour, plusieurs équipes sont définies. Chacune composée de trois stagiaires et d'un encadrant pour s'entraîner dans une cavité.

Je partagerai cette journée en compagnie de

Dadou (Ragaï), Bruno(Carpentras), Eric(fontaine).nous somme allé à l'aven du château. La majorité des puits a été équipé en double pour que nous puissions tous mettre en pratique les notions évoquées la veille. Avant la remonté nous refaisons un décrochement qui permettra de corriger encore certaine lacune. Le dés-équipement sera également partagé.

La sortie se fit sous la neige. Cinq cm recouvrait déjà les rues de Saint-Christol.

TPST : 4 h 30

Les deux jours furent intéressants et se sont déroulés dans une ambiance conviviale, complétée par un copieux et délicieux repas a l'ASPA.

 

Compléments d'Eric :

 

Représentant du club de Murs : Bertrand et Eric  9 clubs du Vaucluse sur 10 étaient présents lors ce stage, à la grande satisfaction de l'organisateur.

RdV à l'ASPA le samedi matin 10h - La température extérieure encore basse,nous avons démarré le stage par un cours théorique sur les matériels de progression et l'art d'équiper les cavités (résistance des matériels , facteurs de chute, choix des équipements selon le profil du terrain, etc)

12h - pique nique au chaud à l'ASPA

13h - départ vers la doline de l'Emine pour la pratique.  Différents ateliers ont été proposés selon le niveau technique et les motivations de chacun. Equipement pour Bertrand et moi.

Pour ma part, j'ai découvert des nouveaux nœuds bien plus pratiques que les 8 et 8 tête de Mickey ainsi que d'autres points techniques à retenir. L'équipement achevé, nous avons revu les techniques de passage de nœud, les conversions et les décrochages d'auto-secours. Bertrand excelle en la matière.

Retour au gîte à la tombée de la nuit pour une réunion d'information fédé autour d'un apéro et constitution des équipes pour les trous du lendemain.

Chaque équipe était constituée de spéléos techniquement autonomes, chargés de l'équipement et du déséquipement et de spéléo souhaitant se perfectionner aux techniques de progression.

Bertrand a participé à l'équipement de l'aven du Château; quand à moi, je me suis perfectionné en équipant le Grand Guerin.

Retour sous la neige vers 17h, rangement du matos et fin du stage.

Bilan : bonne ambiance, techniquement intéressant et satisfaction collégiale.

 

Eric