Participants : Magali, Alain, Christian, Thierry, GSBM : Patrick, Olivier, ASM : Bertrand, Fabrice et moi (Adrien).

Fallait des porteurs de kits et des pipelettes pour agrémenter cette sortie de ré-équipement. Aussi de bonne ondes et un beau trou. Tout était là, rien ne manquait.

Objectif : ré-équiper le trou jusqu'à -200 en vue des explos prévues au bout du méandre. Dans cet perspective il était aussi intéressant de ré-équiper les passages un peu arrosés et les spits pourris.

A la surface ça discute, ça piaille, ça rouspète, ça rigole, du coup ça n'avance pas très vite, mais ce n'est pas grave. Au bout d'une heure de préparation et après un petit bonjour à nos camarades Vauclusiens et Italiens qui s'arrêtent en allant au Joly, nous nous lançons dans l'abîme.

Olivier part devant, suivi de Fabrice, Patrick, moi même et Bertrand. On arrive vite au puits des « Trois Agénors » où on attend un premier équipement d'Olivier histoire de passer plus vite pour équiper la suite. Pendant l'attente les copains du dessus nous rejoignent.

 

 

« Et alors, qu'est ce que vous foutez encore là » nous lancent ils. « Ben on fait du macramé et on remonte! ». Non sans déconner... Dès la tête de puits provisoirement équipée , Thierry, Fabrice et moi passons devant en direction de « l'Anaconda ».

 

Thierry s'occupe d'équiper le p40 et me refile le bébé pour le reste. Je galère un peu à trouver le passage le plus judicieux pour atteindre la dev du haut du p35. Mais j'y arrive malgré mes petites jambes. Ensuite le frac intermédiaire du p35 est un peu loin du trajet de la corde, alors Thierry me fait penduler pour que je puisse l'atteindre; Dommage que je n'ai pas pris le fifi, ça m'aurait bien dépanné. Bref on se suit tous jusqu'au bas du p25. Patrick et Olivier nous rejoignent après avoir replanté une paire de spits que l'on verra à la remontée. On mange.

Ensuite on se réorganise pour le méandre. Bertrand et moi remontons et les autres partent mener le matos au bout du méandre. Les Mursois se séparent, « en effet Fabrice part vers d'autre contrées, accompagné d'un belle bande de fous; reviendront ils de ces profondeurs de l’extrême »?

Dans notre remonté on en profite avec Bertrand pour ré-équiper certains passages et pour fignoler l'équipement,vu que l'on va y passer un bon nombre de fois dessus;

Fabrice nous racontera ses exploits et la gueule du méandre dans un futur proche.

Tpst : 7h30 pour Bertrand et moi; 12h pour l'équipe du méandre.

 

Complément de Fabrice :

 

Samedi 13 novembre, belle journée en perspective .

Rdv 9h30 à l'entrée du Fameux Trou du Souffleur sur la commune de ST Cristol.

Nous sommes 8, trois de l'ASM et le reste du GSBM, nous aidons aux préparatif des Kits avec pour but descendre du matériel au pied d'un puits en vu d'une escalade future.

Je suis très excité à l'idée de faire cette escapade, après une descente de quelques mètres classique hop hop il faut se mettre à plat ventre les puits s'enchainent et nous nous retrouvons vers -200, petite pause pour ce restaurer et le gros du groupe s'engage dans le méandre amont !!!

Et voilà moi qui voulais faire de la vrais Spéléo je suis servi !!! 600 mètres de passages galères ,très facile de se perdre un coup trop haut dans la faille un coup trop bas, une sensation géniale «un peu flippant par moments».

Au fur et à mesure nous devons ré équiper les petites escalades souvent folklorique …..

Finalement nous arrivons à la fin de notre périple et là devant nous un très gros puits d'une 50 mètres de haut Nous prenons un moment pour nous restaurer et déposer le matériel dans un petit coin et il faut repartir hé oui pas d'ascenseur pour rentrer !!!!! re les 600 mètres et nous retrouvons la lumière de la lune vers 2h du matin .

Au final sortie très intéressante «de la vrais Spéléo».