Participants : Adrien et Clémence

Une nouvelle tentative pour cette via ferrata. En effet il y a un an Adrien m'avait proposé de la faire, mais au premier pont de singe mes jambes avaient joué des castagnettes et on avait fait demi tour, la queue entre les jambes. Pour ma défense, je sortais d'une audition de théâtre où j'avais vidé mes tripes et j'avais la trouille de ne pas être retenue, alors c'est pas un super état d'esprit ni une très bonne condition physique pour affronter le vide et les câbles !

Aujourd'hui je viens de signer un contrat pour un nouveau boulot au collège mistral, alors qu'on se demandait avec Adrien si on allait pas mettre un camion au rempart pour payer le loyer (lui dedans hein, pas moi), donc ça allait beaucoup mieux ! On était plutôt dans une ambiance winner, et faut croire que ça décuple les muscles !

On a attaqué par le même endroit où l'on avait reculé la dernière fois, mais Adrien m'avait fait faire quelques exercices les pieds à terre avant, pour être sûre que j'avais bien retenu les leçons de cordes du Pr Gaubert. Tout va bien alors c'est parti.

Les bras tendus (comme Adrien le conseille) une longe après 

l'autre (et oui si on enlève les deux en même temps badaboum par terre!, c'est con quand même) on se fait la petite via tranquilou, pont de singe « finger in the nose » (enfin presque! Adrien à tenu à m'assurer pour me récupérer au cazzou !) et idem pour les tyroliennes, où il a fallu se tracter jusqu'à l'amarrage car elle ne sont pas assez pentues, ça tue les bras!!

Déjà on arrive à la fin de la via assez vite (c'est une viatounette), donc c'est reparti pour un tour, on se la refait pour vaincre la grande tyrolienne un peu plus haute que la première, mais que celle là si t'es pas assuré tu t'écrase comme une grosse … sur le rocher en face! Alors Adrien m'a assuré et m'a fait descendre ce grand câble très pentu tout doucement (un peu trop même!) puis il s'est assuré tout seul comme un grand pour me rejoindre, et on a regagné la terre ferme.

Vu qu'on était bien parti on a voulu prolonger les sensations fortes, on a fait un petit rappel sur le caillou d'en face, et là j'ai poussé un cri qui a réveillé tout les habitants du plateau de Méjannes, en me jetant dans le vide comme un pendule.

Voilà une belle journée sportive avant la VRAIE rentrée pour nous deux, désolée j'ai écris une tartine mais pour une fois que le chef me laisse sa plume sur le site.... ;-)

 

Tpsurt : 2h30