Participants : Roland, Cyril, Olivier et moi-même (Adrien).

Nous avons profité de l'équipement du GSBM qui effectuait des relevés topo à -200. Il est fort appréciable de ne pas se trimbaler de kit, fait très rare en spéléologie. L'équipement, aérien, hors crue, a laissé une forte impression à Olivier et Cyril.

14h30 nous arrivons sans Olivier qui doit nous rejoindre au bord de l'aven. Mon père nous accompagne, par son soutien logistique et moral en surface. Nous nous équipons et le temps qui recouvre sa fraicheur de saison nous invite à nous jeter rapidement dans la gueule du gouffre.  Entre temps Olivier nous rejoint et c'est un à un que "les Ambiancistes" se magnent le train pour profiter des 9° du courant d'air. Problème aujourd'hui, le trou aspire et il nous faudra quasiment aller jusqu'au trois Agénors pour être au "chaud". 

Le méandre laisse quelques traces au coude d'Olivier. Et c'est avec plaisir que nous voyons arriver les verticales. On va pouvoir se dégourdir le descendeur et oublier

un peu "les bleus". Les trois Agénors nous met en forme. Nous prenons pied dans la galerie fossile surplombant  l'Anaconda et la pause casse croûte nous permet de discuter un peu de nos impressions respectives. C'est que depuis le début ça coule fortement dans la cavité. Nous avons rencontré l'eau très tôt dans le méandre des Absents, et aux abords des trois Agénors c'est quasiment la douche. Ainsi cette pause nous permet de sécher également. 

Dans l'Anaconda, l'eau nous gêne peu car l'équipement est plus en retrait du trajet de l'eau et le volume assez important des puits nous laisse des endroits relativement sec. Enfin aujourd'hui rien n'est sec...

La descente s'effectue sans trop de problème et nous permet d'atteindre les -200 en deux heures et demi. C'est curieux comme nous avons l'habitude de nous arrêter au bas de l'Anaconda pour faire nos pauses, alors qu'à la vérité le lieu n'est pas des plus sympathique. Ces blocs empilés et cette pluie permanente n'incitent pas franchement à la détente.

Nous entamons la remonté car je ne me sent pas au top de ma forme (surtout psychologique) et Cyril commence à avoir froid. Ceci dit il n'a pas de sous combinaison.

Nous remontons tranquillement et Olivier peste à chaque fractionnement. Nous" re-pausons" à la galerie fossile en haut de l'Anaconda. Je m'émerveille toujours dans ces belles verticales. Là nous prenons le temps de nous préparer à la douche des Trois Agénors. La pause finie, nous nous enfilons dans le petit bout de méandre rejoignant le dernier grand puits.

A celui-ci, l'eau est partout. Aussi nos combinaisons mouillées supporteront mal le froid extérieur (environ -4). Les hommes se suivent dans le puits, et le méandre des Absents fini d'achever Cyril et Olivier. Je fait deux ou trois aller retours dans "les absents" pour soulager Olivier de son kit et lui indiquer les passages clés. Roland cassera les deux ou trois stalactites de glace nous barrant le chemin dans les derniers rampings.

Nous ressortons heureux, fatigués. Nous aurions bien aimé voir nos petits camarades "topoteurs", mais nous n'avions pas la motivation de nous traîner sur 300 ou 400m de méandre... Une prochaine fois peut-être.

TPST :environ 6h