C’est encore une histoire d’amour. Amour pour les plateaux bien sûr, et pour tous les trous qu’il y a dedans. Histoire d’amitié aussi, sans amitié pas grand-chose de possible non plus. A l’origine, c’était en 2002, il a eu Roland, Gérard et Adrien.

Roland, mursois de souche, explorateur déjà petit, adolescent guide à Bérigoule, visite improvisée de la grotte proposée aux touristes pour la modique somme de cinq francs, éclairage à la bougie et traversée complète. Puis descente en solo de l’aven de la Fuste (P25), une corde à linge, deux mousquetons, une poignée, un descendeur, accompagné de maman restée au bord du trou. Ce fut la remontée qui fut limite, on s’en doute. Gérard, trente cinq ans de «bartassage» et reptation dans tout ce qui peut conduire plus bas, toujours plus bas. Adrien, aussi, la relève, féru de technique, de celle qui manque à tous les autres, amoureux aussi évidemment.

Pour le nom on a cherché: Ambiance Spéléologique Mursoise. Les deux adjectifs allaient de soi, mais Ambiance pas du tout. Ca faisait un peu boîte de nuit, encore que…mais comme on rigole tout le temps c’était pas plus mal. Voilà, ça a finit par faire un club qui tourne, quelques vieux, quelques jeunes, les seconds poussant les premiers, une sortie sans, une sortie avec, on fait ce que l’on peut.C’est l’historique, bien sûr il y a eu des trucs avant, le Souffleur par exemple, avec plein d’histoires et de gens, des gens bien aussi, d’autres endroits, d’autres rêves, des courses échevelées sous l’orage, des courants d’air à l’odeur de gros trou, il faudrait raconter, des pages et des pages, une autre fois, peut être...

Gérard Gaubert