Alors pour bien passer un fractionnement comment qu’on fait ? Ben, comme on peut. Mais il est quand même évident que l’on peut faire bien et qu’il vaut mieux ne pas tricoter de pulover à 70m de haut en plein vide.Pour moi simple gueux spéléo, la technique est toujours la même sauf cas exceptionnels. Prenons le cas du passage d’un Y* à la montée :

1.J’arrive TOUT DOUX prêt du fractionnement car plus en se rapproche du noeud, moins il y a de corde pour encaisser nos gros coups de bloqueur à chaque traction.
2.Arrivé, je respire, et je me longe COURT dans les deux oreilles ou dans une seule en vérifiant de ne surtout pas coiffer l’ensemble de l’oreille, mais de bien me mousquetonner à l’intérieur.
3.J’ôte mon bloqueur ventral EN PREMIER et m’assoie dans mon harnais.
4.J’insère la corde amont dans mon bloqueur ventral et pompe un peu le mou.
5.J’ôte ensuite ma poignée et la met sur la corde amont au dessus de mon bloqueur ventral. 
6.Je commence à faire une ou deux tractions pour libérer du mou pour ma longe courte.
7.J’ôte ensuite ma longe courte du Y sans forcer. 
8.Voilà, et ensuite on trime pour le reste de la verticale.

Il est impératif de préalablement bien régler ses longes, le confort lors du passage de fractionnement n’en est qu’augmenté.

 

*Je préconise au « équipeurs » d’utiliser le CHAISE DOUBLE, car celui-ci à la différence du Mickey (huit double) permet d’écarter les deux brins d’une même oreille ; ceci permettant un mousquetonnage plus facile dans la ou les oreilles.